Le tri des déchets, je m’y mets…?

Je réponds évidemment OUI! Je dis mieux, consommer malin pour se rapprocher d’une vie « zéro déchets »!

Vous me répondrez, impossible! Consommer=garder/jeter.

Je vous parle d’une vie zéro déchets non-recyclable. Nous gardons donc la poubelle jaune, la bleue, la verte. Celle qui fait du tord à notre planète, c’est la poubelle grise. Celle dans laquelle nous jetons si facilement, à peu près… tout!

Plusieurs initiatives à ce sujet:

Je vous présente tout d’abord… La ville de San Francisco! La ville californienne s’est fixée un objectif en 2002: parvenir, d’ici 2020, à zéro déchets non recyclés ou composté, évitant ainsi d’utiliser des décharges ou des incinérateurs. Ou pire d’enterrer les déchets dans nos sols. Un projet fou et fantastique à la fois.

Quand j’en ai entendu parlé la première fois, j’ai eu des frissons de joie. Quelle initiative, quels résultats!

L’effort paye: la ville atteint 77% de recyclage en 2010 et a dépasser les 80% en 2014.

(Voir source MPlanète)

Alors oui, ça marche un peu au bâton et à la carotte, puisqu’à ce projet vient se greffer… une taxe! Sur la poubelle grise et sur les autres poubelles si le tri est incorrect après vérification de l’éboueur. On à rien sans rien!

Mais moi je dis, vas-y, vient me taxer sur ma poubelle et moins sur mes revenus! Parceque l’idée de changer mes habitudes me fais du bien.

Concrètement comment ça se traduit? Je n’achète « presque » plus de produits industriels prêt à l’emploi comme les biscuits, les fonds de tarte, les compotes en portions individuelles… Dont tu payes l’emballage (dont frais de com’ & pub) à hauteur de 15% du prix et qui fini TOUJOURS dans la poubelle au retour des courses!

J’ai changé de magasin, et mes sous je les dépenses dans les produits en vrac, les fruits et légumes dans des caisses en bois, des compotes en pots de verre etc…

Ma poubelle grise est aujourd’hui composée de déchets organiques à 70%. Malheureusement, à ce jour je suis incapable de le composter car pas encore équipée de bac sur mon balcon. 😉

Deuxième moteur de mes changements: Béa Johnson.

Sa devise (et seulement dans cet ordre) : « refuser, réduire, réutiliser, recycler, composter »

Cette française, vivant à San Francisco à littéralement inversé la vapeur! Elle et sa famille, vivent une vie moderne dans le respect de l’environnement et des objets.

Ces enfants (ados) ont pris le pli, intégrant ce modèle de vie comme la normalité. Bien sur, ce qui fonctionne pour elle ne prendra pas chez vous, sans doute pas à ce point, mais je crois aux petits riens, aux petits gestes, à la seconde de réflexion au moment de jeter son kleenex… recyclable!

Pour plus d’infos à son sujet:

http://www.zerowastehome.com/

Et pour terminer,  je recommande de visionner cette émission de Capital M6 diffusée le 8 février 2015: « Emballages, médicaments, vêtements : enquête sur le scandale du gaspillage »

On se dit souvent que les choses viendront, que si changement il doit, changement il y aura. Mais l’ironie c’est que ça se passe là, maintenant. C’est nous les acteurs. C’est nous qui décidons.

Paula

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s