Changer… chose aisée?

Chers lecteurs,

Aujourd’hui j’ai comme une envie de papoter avec vous! Oui, envie de confier l’enfant à sa grand-mère et de m’asseoir à la terrasse en sirotant un jus frais juste entre vous et moi, ça vous tente?

J’ai envie de vous raconter comment est né ce blog et comment j’en suis arrivée là. Avec mes 30 ans cette année, j’ai voulu révolutionner mon quotidien et toutes mes croyances pour tendre vers plus de simplicité et d’éthique dans les gestes de tous les jours.

Si vous avez suivi, j’ai expérimenté il y sept mois la mono-diet de pommes sur trois jours. Comme je n’avais pas à me soucier de faire la cuisine (que je ne faisais pas d’ailleurs), j’ai sans doute eu plus de temps pour cogiter. Pendant ce temps là je sortais un sachet Picard à mon garçon…Comme je devais reprendre une alimentation variée à la suite de la cure de détox, je me suis posée une question qui à été la première pierre de l’édifice : Pourquoi mange-t-on de la viande?

Toute bête la question. On ne se la pose pas d’ailleurs puisque l’assiette « tradi » se compose de viande, féculent et légumes (hum..hum.. toussotement sonore!). Oui parce que de vous à moi, on n’est pas très fan des légumes.

Les réponses à cette question de la consommation de viande, m’ont tellement choquée, que ma conscience s’est éveillée à un exercice encore peu maîtrisé chez moi : Le Libre Arbitre ou comment faire le choix en toute connaissance de cause de modifier un comportement quand on le juge incohérent à ses valeurs.

L’industrie de la viande est cruelle à bien des égards :

  • Elle participe à la sous-alimentation de certaines populations. L’élevage détourne des ressources nécessaires à l’alimentation humaine en occupant directement ou indirectement 70% des terres à usage agricole de notre planète.
  • La production de viande est une des premières sources de pollution de l’eau et de son gaspillage. Un kilo de bœuf nécessite 15500L d’eau à sa production (soit une douche par jour pendant un an), contre 1500L pour les légumes.
  • L’élevage est le premier polluant au monde et l’un des premiers responsables des émissions des gaz à effet de serre. Il joue aussi un premier rôle dans la déforestation.
  • Il est impossible de produire la quantité de viande que nous mangeons sans que les animaux en soient victimes : emprisonnements, mutilations, séparations, transports difficiles…
  • La surconsommation de viande est dangereuse pour notre santé quand les systèmes modernes d’élevage utilisent 50% des antibiotiques fabriqués dans le monde.

Pour moi, c’est clair, le monde ne tourne pas rond. Et viennent se greffer à ça les affaires de gros sous, le rôle des publicitaires, le mutisme des institutions de santé publique.

Telle que vous me trouvez là, je suis dépitée. Et donc il y a sept mois j’ai arrêté de manger de la viande. Et pas que! Mais ça, on en discutera plus tard 😉

Quand on opère un changement aussi radical, il faut s’attendre à déranger aussi le quotidien de ses proches, de sa famille et DE LA SOCIÉTÉ.

Tous se retrouvent sur une idée commune qui est la suivante : l’instruction passe par l’école, le milieu professionnel ou la TV.

Si vous expliquez à votre entourage que vous apprenez par YouTube et Internet, vous mettez toute votre crédibilité aux toilettes. Et pourtant vous, vous savez ô combien la toile regorge de sources, d’extraits, de magasines, d’études, de conférences et de témoignages pour qui veut apprendre.

Malheureusement on n’est pas légitime quand on s’instruit par soi-même.

Alors j’ai dû me « justifier », tant bien que mal moi aussi. Et finalement, l’objet de discorde avec l’entourage n’est pas tant le sujet lui-même, que l’onde de choc provoquée par ce changement. En changeant de convictions, j’ai forcé mon entourage à se questionner. Mais à chacun son histoire, ses préoccupations et ses déclics.

Je ne cherche pas à convaincre mon entourage, car vous le savez bien « Suis moi ! / Je te fuis ! ». Je pense que convaincre à tout prix positionne les individus dans des rôles de professeur/élève ou érudit/médiocre. Cela met mal à l’aise et ternit vos relations. Je ne suis pas un gourou (aucun doute à avoir!)

Et pourquoi ce blog donc ? (Je vois qu’il y en a qui suivent!) Et bien parce qu’une personne proche me l’a soufflé. L’idée de partager avec vous des infos santé, vie pratique, beauté pour réduire notre impact sur la planète, consommer éthique et être le meilleur exemple pour mes enfants, me botte.

De cette même personne je lui dois ceci :

 On ne peut pas changer les autres, on ne peut que se changer soi.

Publicités

7 réflexions sur “Changer… chose aisée?

  1. Et bien moi …je connais très bien la personne qui t’a soufflé cette super phrase….et tu as d’ailleurs de la chance de l’avoir et ton fils de l’avoir comme super grand mers….bravo pour le blog c’est super!!
    Hélène la sage-femme!

    Aimé par 1 personne

  2. Nous avons après réflexions décidés de manger mieux ! Pour nous la réflexion ne passe pas encore par l’arrêt de certains aliments mais nous essayons désormais si cela nous arrive de manger de la viande ou du poisson de ne prendre que du labélisé ou bien du fermier. Les légumes et fruits bio uniquement c’est moins pire que le reste ! Mais un changement s’opère dans nos esprits. Et si cela engendrai vraiment des problèmes de santé sans que la masse de la population ne le sache vraiment ? Angoissant non? Ce soir on regarde france 5!!

    Aimé par 1 personne

  3. whaouu, mais il y a un monde fou sur ce blog ! merci pour l’hommage Paula et Hélène.
    La principale difficulté que tnous rencontrons avec l’entourage, c’est qu’ils ont du mal à accepter la coexistence ! Mon beau-frère peut manger de la viande et moi je peux ne plus en manger et nous devrions pouvoir coexister en bonne entente. De la même façon que ce verre dans ma main en sa présence il en voit une face et moi une autre, ces deux visions sont coexistantes, aucune des deux n’exclue l’autre. Et pourtant, souvent on est confronté à l’intolérance de l’autre: il faut qu’il me donne tort dans mon choix pour justifier le sien. ex: il est trop maigre, il devrait manger de la viande ! (sous-entendu il a tort de ne plus en manger, c’est mauvais pour sa santé !)
    Commençons par coexister.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s