Tampon, danger docteur?

Bonne Année 2016 à vous tous. Sincèrement. BONNE. ANNÉE.

Je vous souhaite de l’estime de soi. Du bonheur dans les petits riens. La santé. Et surtout, surtout une bonne dose d’amour. Parce que l’amour guérit toutes les blessures et que 2015 a eu son lot de barbarie.

Sans transition, le billet qui va suivre nous concerne nous, mesdames. J’ai longuement hésité à  écrire sur le sujet, n’étant pas sûr d’assumer parler de nos périodes et notre intimité, mais le fait est que, me voilà!

Au mois d’octobre 2015, le journal 20 MINUTES titrait Tampons: Pourquoi rien ne fuite sur leur compostion, puis au FIGARO de reprendre 85% des tampons et serviettes hygiéniques contiendraient du glyphosate. Mais c’est vrai ça, il y a quoi dans mes tampons? Je ne sais pas vous, mais je suis en droit de savoir ce que contiennent mes protections. Sans comptez la fréquence à laquelle j’en ai besoin depuis mes 14 ans, non?!

Le glyphosate vous le connaissez sans doute sous le nom de Roundup, le tristement célèbre désherbant, du géant américain Mosanto, classé « probablement cancérogène » par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Cette présence s’expliquerait par les techniques de production du coton de nature OGM.

Les dernière études sur le sujet révèlent des résultats inquiétants. Pour reprendre l’article du FIGARO:

Quand on utilise des gazes et du coton pour guérir des blessures, où pour un usage intime, on croit qu’il s’agit de produits stérilisés et, en fait, ils sont contaminés avec une substance cancérogène

Le docteur Laurent Chevalier, attaché au CHU de Montpellier explique:

Ce pesticide ne s’accumule pas dans l’organisme mais les expositions répétées peuvent perturber le métabolisme humain

Nous nous sommes aperçus lors de tests urinaires que 43% des personnes examinées présentaient du glyphosate, au moins à l’état de traces

Alors si ce composant n’apparait pas dans la composition officielle de nos tampons, il y a quoi dedans? Qu’indiquent les fabricants sur les boîtes?  Malheureusement pas grand chose dans la mesure où la réglementation n’impose pas la composition du produit!

Le 20 MINUTES explique que les tampons comme les serviettes périodiques n’étant pas considérés comme des cosmétiques ou des dispositifs médicaux, ils ne bénéficient d’aucun statut spécifique, comme les mouchoirs en papier par exemple. L’une des marques du marché indique simplement que ses tampons sont en viscose, un produit artificiel similaire à une soie végétale.

Avez-vous entendu parler du Syndrome de Choc Toxique (SCT)? Le 22 décembre 2015 Madame Le FIGARO titrait: Lauren Wasser, le mannequin amputé à cause d’un tampon, revient sur son quotidien. Je ne plaisante pas! La pauvre jeune femme s’est retrouvée inconsciente dans son appartement à la suite d’un SCT. Prise en charge par les médecins, elle sera amputé de la jambe droite ainsi que les orteils du pied gauche. Tragédie.

En quête de réponses claires, Mélanie Doerflinger, étudiante parisienne de 19 ans a lancé une pétition sur le site Change.org pour sensibiliser le public et demander aux firmes la transparence sur la composition des tampons.

Tout ça pour dire, que porter des protections toujours plus « ultra absorbantes », n’est pas un geste anodin. Et à bien y réfléchir, les industriels sont malins! Nous vendre un produit présenté comme INDISPENSABLE, tous les mois de notre vie jusqu’à la ménopause! Trop beau pour être vrai! Nous sommes des pigeons plumés mesdames, ils nous tiennent!

En fait, NON.

Vous connaissez la cup? Je ne saurais pas mieux expliquer l’intérêt de la coupe menstruelle que cette blogueuse délurée:

A l’achat, elle coûte autour de 25€ et s’utilise entre 5 et 10 ans! C’est sûr que les industriels n’ont pas intérêts à ce qu’on en entende parler, imaginez que leur business s’effondre parce qu’on n’a plus besoin d’eux! Et pourtant, j’ai choisi cette protection depuis un an, je sais de quoi je parle donc. Je suis ravie de ne plus dépenser mensuellement pour ce poste. Et comme mon foyer essaie d’atteindre le zéro déchet, cette décision de changer mes habitudes allait de pair!

Chères lectrices, je vous encourage vivement à essayer la coupe menstruelle. Pour votre santé. Pour votre argent. Pour votre planète. Et au passage, une petite signature sur la pétition de Mélanie et hop, on est contente!

A bientôt, bise!

Publicités

Une réflexion sur “Tampon, danger docteur?

  1. Pingback: Je vous emmène Dans Ma Culotte! | "Maman, c'est quoi demain?"

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s